Accueil du site
ACCUEIL / Le musée, cent ans d'histoire / 1971 - 1986 : L’homme se retrouve
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Le musée, cent ans d'histoire

1971 - 1986 : L’homme se retrouve
Bretelles & fabulations

Installations de Rébecca (!) fabulatrice

De longue date le Musée dauphinois, entre recherche historique et regard sociétal, invite la création sous toutes ses formes. Au-delà des expositions, des manifestations singulières ont amené le public à questionner nos collections revisitées par des artistes ou confronter leurs créations à une dimension plus anthropologique. Ainsi en collaboration avec le MAGASIN-Centre National d’Art Contemporain, des installations et des vidéos intitulées « Racines » associaient art contemporain et histoire des hommes en prolongement de l’exposition « D’Isère et du Maghreb. Mémoires d’immigrés ». Plus tard ce fut au tour de Pascale Violland de conduire un travail d’expression sur la montagne – thème phare au Musée dauphinois – à partir de matériaux naturels et en résonance avec le dedans et le dehors de Sainte-Marie d’en-Haut. Quant à Michel Jeannès et le collectif artistique de La Mercerie, ils envahirent le cloître d’une tonne de boutons réunie grâce à la « bonté » de donateurs ! Ces humbles objets du « matrimoine » invitaient le public à « coudre une histoire à un bouton » et instaurer des chantiers de paroles. Puis en 2010, lors du quatrième centenaire de l’ordre de la Visitation, l’installation plastique de Marie Goussé « Matrice » métamorphosait notre site en travaillant la plume et le textile pour engendrer d’éphémères sculptures dans ces murs austères. Enfin, l’histoire de la lingerie féminine suscita de nouvelles rencontres, comme celle de Stéphanie Miguet, qui grâce à son art du papier découpé fit naître un trousseau imaginaire étendu sur un fil au-dessus des pièces textiles de l’exposition. Confortés par un public toujours plus diversifié et réceptif, nous avons souhaité poursuivre ces manifestations. Et c’est encore grâce à l’exposition « Les Dessous de l’Isère. Une histoire de la lingerie féminine » présentée jusqu’en juin 2014, que Rébecca Plisson – pardon rébecca (!) fabulatrice – nous propose en ce jour de saint Valentin et pour quelques moments privilégiés une déambulation artistique originale au sein de l’ancien monastère de la Visitation. L’imaginaire de l’artiste est sans bornes ! « Bretelles & Fabulations » nous emporte, entre conte des frères Grimm (le fameux patrimoine immatériel) réécrit, sculptures de bretelles de soutiens-gorge des plus soyeuses, corps cloîtrés et objets domestiques réinterprétés... vers une expérience sensible et poétique. Entre narration et réflexion sur le temps et les femmes, entre usages disparus et mémoires enfouies. Que le plaisir de feuilleter ces pages puisse prolonger ce parcours et témoigner que le musée est et doit demeurer le lieu de tous les dialogues entre les cultures.

Chantal Spillemaecker
Conservateur en chef au Musée dauphinois

Auteur : Rébecca fabulatrice
Parution : 02/2014
Nombre de pages : 20
Collection : Catalogue d'exposition Musée dauphinois
Editeur : Département de l'Isère
Code produit : 4045
ISBN : 978-2-35567-0892-4
Prix : 5,00 €
Dispo : oui

Retour à la liste des publications