Accueil du site
ACCUEIL / Informations pratiques / Boutique - Librairie - Publications
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Informations pratiques

Boutique - Librairie - Publications
L’alpe 24 La cité dans la montagne

On aurait étonné plus d'un citadin, habitant d'Innsbruck ou de Grenoble, si on lui avait dit, il y a à peine quelques décennies, qu'il vivait dans une ville alpine. Peut-être même se serait-il senti injurié, comme si on l'avait traité de bouseux. Pour l'urbain, longtemps la campagne a été le pire des cadres de vie (hors la villégiature et l'exotisme), symbolisant la pire des conditions ; a fortiori cette campagne pentue, à peine civilisée, qu'était alors la montagne. Le mépris n'est jamais loin de l'exercice du pouvoir, et la domination des communautés montagnardes par les urbains est aussi vieille que le sont les villes. Le chemin qui conduit au renversement de ces valeurs est bien connu : il suit la découverte et la reconnaissance de la montagne puis, aujourd'hui, les nouvelles fonctions qu'assure la nature (ou l'idée de nature) dans notre civilisation. Mais là encore, dans l'une et l'autre de ces évolutions, le montagnard n'a pas été concerné, son avis pas même sollicité : il suffit pour s'en convaincre de voir comment et par qui se définit aujourd'hui la fameuse "convention alpine".

Rien de nouveau donc, sinon cette propension récente pour les villes à se revendiquer "alpines". En l'absence de critère objectif (il y aurait peu de candidates si l'altitude devenait le seul étalon !), de la bourgade à la métropole régionale, toutes les cités se veulent au coeur du massif et affirment entretenir avec lui des relations étroites, équilibrées et fructueuses. Plusieurs d'entre-elles revendiquant même le titre de capitale des Alpes. De fait, c'est bien d'image qu'il s'agit. Et c'est bien une démarche publicitaire qui anime les édiles de nos cités dans un contexte de concurrence plus ou moins feutrée (pour conquérir des titres, pour retenir des habitants, pour attirer des implantations économiques). Le cadre de vie, les valeurs humaines supposées montagnardes (avec une confusion entretenue avec les valeurs de l'alpinisme) et surtout cette nature réputée sauvage, composent un thésaurus publicitaire dont le jeu offre d'innombrables variantes. Il n'y aurait là rien de bien grave, somme toute, si l'on avait l'assurance que les populations alpines ont quelque chance d'en tirer profit. Et que leurs identités culturelles, multiples, ne sont pas une fois de plus utilisées, recomposées, voire trafiquées, pour servir d'exutoire à des ambitions urbaines. Et que les arrières-pays ne sont pas tous condamnés à devenir des parcs de loisirs. Jean Guibal

Sommaire

  • "La ville alpine au fil des siècles" Peu de cités dans les montagnes. Le constat traverse les siècles. Freinée par des contraintes géographiques et tributaire d'enjeux politiques, la croissance des villes alpines a toujours accusé un important retard. Le regard de l'historien sur les spécificités de cette évolution. Par Jon Mathieu.
  • "Questions de définitions" C'est quoi, une ville alpine ? Interrogation plus complexe qu'il n'y paraît et qui renvoie à deux autres questions, tout aussi fondamentales : qu'est-ce qu'une ville et que sont les Alpes ? Les réponses du géographe. Par Luigi Gaido.
  • "L'archipel urbain" Un monde encore très vert en dépit de l'importance croissante de la péri-urbanisation en montagne et du développement des modes de vie "rurbains". La carte de L'Alpe. Par Manfred Perlik et Thomas Lemot.
  • "Ces villes qui se disent alpines" Gadget ou valeur ? Cette "alpinité" affichée aujourd'hui par tant d'agglomérations va bien au-delà d'une simple image de marque. La manifestation très politique de cette appartenance semble créer de nouveaux liens, porteurs d'innovations. Après des siècles d'opposition, l'alpe et l'urbain recomposent un territoire original. Par Marie-Christine Fourny.
  • "Pas si fous, ces Romains" Arme civilisatrice, la cité ? Chez les Romains, la victoire de l'ordre sur le chaos passe par un urbanisme raisonné. Et par la transformation des sauvages montagnards en paisibles citoyens. Colonie élevée au rang de mythe, l'impressionnante Aoste antique manifeste la puissance impériale au coeur des monts, s'imposant pendant des siècles comme l'égale de Rome. Par Antonina Maria Cavallaro.
  • "Le repos du guerrier" Les femmes, le jeu, la table… Des distractions que les soldats du XVIIIe siècle ne trouvent qu'à Grenoble, ville où fleurissent les tripots. Loin de l'ennui des places fortes frontalières, la capitale du Dauphiné offre alors à la garnison en goguette tous les plaisirs d'une grande cité. Par René Favier.
  • "Alpes centrales : l'entente cordiale ?" De la Bavière au Tyrol, les villes se suivent mais ne se ressemblent pas. D'un côté, une métropole de plaine qui a phagocyté la montagne et gommé son identité. De l'autre, de "vraies" cités alpines qui prospèrent au long des vallées. Mais dont l'autonomie est fortement menacée par une urbanisation galopante. Par Werner Bätzing.
  • "Turin et ses Alpes : l'amour vache" Les Jeux olympiques n'y changeront rien : depuis des siècles, les relations de la capitale du Piémont à ses montagnes ont été très houleuses. Une agglomération de plus d'un million d'habitants (la taille de Lyon), si proche des sommets alpins, ne peut que jouer un rôle prédateur. Par Antonio de Rossi et Giovanni Ferrero.
  • "Fleur de macadam" Création urbaine, la montagne ? Pour la domestiquer, le citadin l'a fait entrer dans son jardin. Avant de ramener sur l'alpage un univers à son image. Les allers-retours de l'appropriation alpine. Par Michael Jakob.
  • "Réinventer la ville d'altitude" Cités des neiges, les stations de sports d'hiver ont créé un nouvel art d'habiter la montagne. Un urbanisme d'altitude qui a fait oeuvre pionnière mais qui s'enlise aujourd'hui dans le néorural. Plaidoyer pour un retour à la créativité architecturale. Par Jean-François Lyon-Caen.
  • "L'euphorie cristalline de Bruno Taut" Une alpe de verre en préfiguration d'un monde meilleur ? On connaissait le pouvoir enchanteur des montagnes sur les peintres. Au début du XXe siècle, un architecte y a aussi puisé l'inspiration d'un grand dessein urbanistique qu'il dédie aux hommes de la planète entière : bâtir, enfin, une « bonne demeure ». Par Gilles Peissel.
  • "La fin de l'Alp" À Grenoble, à deux pas de la gare, la dernière boutique de souvenirs alpins vient de fermer ses portes. En plein coeur de la ville, coucous suisses et autres petits ramoneurs ont longtemps proposé aux visiteurs l'image d'une montagne idyllique à emporter chez soi. Par Chantal Spillemaecker.
  • "Portfolio : Sylvie Friess, paysans des villes et citadins des champs" Depuis plusieurs années, elle réalise des photos de famille qui ne ressemblent guère à celles que l'on voit dans nos albums. Habitants des HLM de Chambéry-le-Haut et paysans savoyards se côtoient ici dans une joyeuse indifférence qui montre surtout un cadre de vie quotidien, urbain et rural, en voie de banalisation. Par Pascal Kober.
  • "Alpes d'ailleurs : avoir 20 ans à Katmandou" Cette ville-là, ces hommes et ces femmes, vus par la plume et le regard de Frédéric Lecloux, les touristes occidentaux l'ignorent totalement. À tel point que l'on se demande s'il s'agit bien du même voyage que celui que nous content inlassablement nos magazines de montagne. Témoignages. Et encore...
  • "Le Dictionnaire encyclopédique des Alpes : les compagnons de l'alpe" L'artisanat a toujours représenté, dans les Alpes davantage qu'en plaine, une activité essentielle à la survie et au développement des communautés villageoises. À tel point que ces savoir-faire spécifiques iront jusqu'à essaimer voire à s'exporter loin des vallées. Aujourd'hui, l'exode rural a toutefois complètement bouleversé ce secteur d'activité. Par Denis Chevallier.
Auteur : collectif
Parution : 07/2004
Nombre de pages : Revue trimestrielle, 112 pages, 23 x 30 cm
Collection : Revue l'alpe
Editeur : Glénat
Code produit : 1748
ISBN : 2-7234-4755-3
Prix : 14,99 €
Dispo : oui

Retour à la liste des publications