Accueil du site
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Voir midi à sa porte - Cadrans solaires de l'Isère

L’inventaire

L'atelier Tournesol
Acteur central de la redécouverte des cadrans solaires de l'Isère, l'Atelier Tournesol travaille depuis près de trente ans à faire connaître, conserver et restaurer ces belles œuvres. Nourri des travaux de ses prédécesseurs, l'inventaire systématique qu'il a réalisé de 1992 à 1997, renforcé par les enquêtes des services patrimoniaux du Conseil général de l'Isère, révèle l'exceptionnelle richesse de ce patrimoine en Isère.
   

   

Quelques pionniers établissent un premier état des lieux dès le XIXe siècle :

  • Gustave Vallier recense en 1876 dans son Anthologie gnomonique du département de l'Isère*, deux cent seize cadrans répartis dans cent trente-huit communes.
    *Gustave Vallier : Anthologie gnomonique du département de l'Isère*, revue de Marseille et de Provence, 1876. Bibliothèque municipale de Grenoble.
    .
  • Le baron de Rivière à la même époque en 1877, liste cent quatre-vingt-huit cadrans dans cent vingt communes dans un article paru dans le Bulletin monumental*.
    *Le baron de Rivière : Inscriptions et devises horaires, dans Bulletin Monumental, 1877 (pages 246 à 746). Bibliothèque municipale de Grenoble.
    .
  • Auguste Favot, après la Première Guerre mondiale, reprend l'enquête de ses prédécesseurs et parcourt le département, commune par commune. Dans un ouvrage de 1920*, il répertorie trois cent-cinquante-six cadrans pour lesquels il indique le nom du propriétaire et celui du hameau où il se trouve. Il signale déjà l'état désastreux de la plupart des cadrans.
    *Auguste Favot : Cadrans solaires à Grenoble et dans le bas-Grésivaudan, dans le Bulletin de la Société statistique des Sciences naturelles et des Arts Industriels du Département de l'Isère, 4e série, Tome IV, 1920, Grenoble.
 

 

Partager cette page