Accueil du site
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

CE QUE NOUS DEVONS À L'AFRIQUE


Photographie de Sylvie CHAPPAZ 

DÉSERT EN FÊTE

L’exposition

Un reportage photographique de Sylvie CHAPPAZ
Présenté du 1er juin au 29 août 2011

En février 2010, Sylvie Chappaz assiste à la renaissance du Festival de l'Aïr dans la région d'Agadès au Niger, interrompu par trois années de rébellion touarègue. Le reportage qu'elle effectue à la demande de la ministre du tourisme nigérienne, devait être le premier d'une série destinée à montrer le formidable potentiel culturel et touristique du Niger. Fragile et éphémère collaboration : au terme d'une semaine de liesse et de festivités, un coup d'état militaire aboutit à la destitution du président et de ses ministres...

Les images inédites que présente Sylvie Chappaz au Musée dauphinois expriment la joie d'une paix que l'on croyait revenue, célébrée par les peuples de l'Aïr et du Sahel rassemblés le temps du Festival.

Volontiers cataloguée photographe de montagne, Sylvie Chappaz dévoile avec Désert en fête une autre facette de son savoir-faire. Au-delà, son reportage est un clin d'œil affectueux aux bergers et guides de l'Oisans, qui affichent la même volonté farouche que ses amis touaregs de rester au pays et de défendre leur patrimoine. Reportage présenté dans le cadre de l'exposition Ce que nous devons à l'Afrique

www.sylvie-chappaz.com

Inauguration du festival de l’Aïr

Le public

Concours de beauté

Course de dromadaires

Musique et fête

Wodaabe