Accueil du site
ACCUEIL / Ça s’est passé au musée / Le roi se meurt et la basse court
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Le roi se meurt et la basse court

Ce parcours chorégraphique, création de la compagnie Pascoli a été proposé lors de la Saison 2003/2004 au Musée dauphinois

En 2003, la Compagnie Pascoli a choisi d’investir certains lieux du patrimoine isérois pour un parcours d’écritures chorégraphiques. Un voyage qui prélude et accompagne la création de la pièce chorégraphique « Le Roi se meurt et la Basse court ».
Après avoir investi le Musée de Bourgoin-Jallieu, la troupe s'est installée au Musée Dauphinois, où elle a élaboré « Maquette n°2 » une partition artistique en adéquation avec l’architecture, l’histoire et l’actualité du lieu. Ce projet proposait des instants de vie partagés entre l’élaboration d’une création et l’interaction directe du regard des publics dans le processus. Il favorisait également la rencontre des publics les plus divers en dehors de salles normalement dévolues au spectacle vivant.  
Au terme de sa résidence, la compagnie (3 danseurs, 1 comédien, 1 musicien, 1 vidéaste et 1 technicien) a proposé au grand public des petites formes dansées : Matières de corps, Matières d'images, Matières sonores, propices à la découverte de l’art chorégraphique et offrant une autre vision du patrimoine isérois.

Chorégraphie
Anne-Marie PAscoli

Interprétation :
Akiko Kajihara
Anne-Marie Pascoli*Delphine Dolce
Fred LAbrosse
Nicolas Hubert

Musique :
Patrick Reboud

Images :
Lionel Palun